Le 16 août 1973, une trêve a été signée après accord mutuel entre le Projet DHARMA et les Autres.

L'intégralité du texte a été révélé dans le Dharma Intiative Orientation Kit, un supplément inclus dans une édition spéciale du coffret de la saison 5 (exclusive aux États-Unis). Le document présent dans le kit est un brouillon tapé à la machine, rédigé par Horace Goodspeed et annoté à la main par Richard Alpert le 15 août 1973. Ce dernier y a aussi ajouté quelques clauses supplémentaires au verso.

Accord de trêve (transcription)[modifier | modifier le wikicode]

Recto du document

Verso du document

ACCORD DE TRÊVE (Annotations d'Alpert 15/08/73)

RÉSOLUTION DU 15 AOÛT 1973

Le Projet DHARMA et la population indigène de l'île,

Désireux de mettre fin aux hostilités sur l'île sans porter préjudice aux droits, revendications et situation de la population indigène de l'île ou des recrues et employés du Projet DHARMA, Goodspeed, le langage « juridique » est-il nécessaire ?

1. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés d'ordonner une cessation définitive de toutes les actions des forces armées à compter de cette date; Période déterminée - Fini

2. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés d'empêcher l'introduction de personnel armé dans les campements du Projet DHARMA ou de la population indigène pendant le cessez-le-feu;

3. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés d'empêcher la mobilisation ou la soumission à l'entraînement d'une force militaire durant le cessez-le-feu; Nous ne sommes pas ceux qui portent un uniforme

4. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés d'empêcher l'importation ou l'exportation de matériel de guerre dans les campements du Projet DHARMA ou de la population indigène pendant le cessez-le-feu; Veuillez définir matériel de guerre

5. Pressent toutes les autorités et chefs concernés de prendre toutes les précautions possibles pour la protection de l'île, inclus tous les tombeaux et sanctuaires utilisés pour les quelconques besoins par ceux qui ont le droit établi de les visiter; J'ai été plus spécifique dans nos objections

6. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés de respecter les limites établies des campements du Projet DHARMA et de la population indigène et une zone de cinq kilomètres entourant chaque campement et de ne pas infiltrer ou attaquer ces zones pendant le cessez-le-feu;

7. Pressent toutes les autorités et chefs concernés de respecter le droit établi des citoyens de chaque campement à vivre librement dans sa communauté et de ne pas craindre d'attaque durant le cessez-le-feu; Redondant - Nous avons compris.

8. Ordonnent au Projet DHARMA et à la population indigène de créer des équipes de sécurité, de concert avec un médiateur, pour superviser le respect des clauses énoncées ci-dessus, et de les compléter avec un nombre suffisant d'agents de sécurité;

9. Ordonnent aux médiateurs de prendre contact avec l'autre partie dès que le cessez-le-feu est en place dans l'optique qu'ils prennent leur fonction; Je serai notre médiateur, vous serez celui de DHARMA

10. Ordonnent aux médiateurs de faire des rapports (périodiques) à l'autre partie comme il a été consenti mutuellement durant le cessez-le-feu; Est-ce nécessaire ? Notre volonté d'autoriser votre présence ne doit pas être confondue avec une opportunité continue pour la diplomatie.

11. Invitent les médiateurs du Projet DHARMA et de la population indigène à communiquer leur acceptation de la résolution au plus tard au coucher du soleil le 16 août 1973;

12. Décident si la présente résolution est rejetée par l'une ou les deux parties ou si, ayant été acceptée, elle est par la suite répudiée ou violée, la situation sur l'île sera reconsidérée en vue d'une action militaire et de promptes représailles;

13. Sollicitent toutes les autorités et chefs concernés de prendre toutes les mesures nécessaires pour assister à la mise en place de cette résolution.

Adoptée ce jour. 16 août 1973. Bon pour accord.



Horace Goodspeed, pour le Projet DHARMA



Richard Alpert, pour la population indigène de l'île

Pg 1 of 1 (Voir mes objections / ajouts au verso RA)

Objections / Ajouts (transcription)[modifier | modifier le wikicode]

- Si le Projet DHARMA pénètre ou profane toute ruine pré-existante sur l'île, la trêve est brisée.

- Si le Projet DHARMA creuse ou fore plus de dix mètres dans le sol, et ce même dans leur territoire assigné, la trêve est brisée.

- Le Projet DHARMA s'engage à ce que son occupation ne dure pas plus de quinze ans. Au delà, tous bâtiments et personnes doivent quitter l'île.

- Le P.D. ne peut seulement nombre maximum de membres du P.D. sur l'île ne peut excéder à aucun moment 216.

Anecdotes[modifier | modifier le wikicode]

  • Lors de la Purge la période maximum de 15 ans allait bientôt expirer.
  • Le nombre maximum de membres du Projet DHARMA autorisés est 216, soit 2x108.
  • L'interdiction de creuser (et/ou la limite à 5 km aux alentours du camp) explique le fait que les activités sur le site du Cygne devaient rester secrètes.
    • Cela indiquerait aussi que les Autres ne voulaient pas que le Projet DHARMA altère les propriétés de l'île ou détruise les tunnels creusés anciennement.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-ND .